Vous ne trouvez pas que La Réunion ressemble à une Tortue ? A bien y regarder, sa forme évoque assurément la carapace de cet animal. Au coeur de La Réunion, se situe un lieu pas ordinaire qu’on nomme le “Piton Tortue”. Depuis plus de 20 ans maintenant, Stéphane Gilles, artiste plasticien sillonne le lieu dans tous les sens. Il y amène des groupes pour un joli voyage inédit. Chaque expérience de ce voyage est unique.

Le Piton Tortue

Un autre regard, Stéphane Gilles l’a assurément. Etudiant en Arts Plastiques à Paris dans les années 90, son sujet de mémoire porte sur la création du monde, le mythes, les cosmogonies.  De retour sur son île natale, il observe attentivement la carte IGN de l’île de La Réunion. Il y remarque “Le Piton Tortue” qui est indiqué sur la carte mais pas sur le sentier. En explorant les lieux, il découvre plusieurs portes d’entrées vers le Piton Tortue. Un des sentiers vers ce lieu débute à La Plaine des Cafres près du fameux dancing “La soucoupe volante”, au pied du Piton de la Source

Tortue-qui-Vole

La tortue, animal mythique

“La tortue est un animal important dans les mythes de création”, explique Stéphane Gilles. “C’est un animal sacré et respecté de part sa longévité et sa forme préhistorique. C’est un dinosaure survivant. Normal que la tortue soit au centre du monde. Elle est un pilier.”

“Tortue-qui-vole ou Tortue-Verte est l’animal légendaire qui apporte l’œuf au centre de la Grande-Mer, d’où éclot l’Homme-Mère,” “L’Homme-Mère, premier être de la Création, né d’un œuf  immergé dans la Grande-Mer par Tortue-qui-Vole”

Au coeur du Piton Tortue : expérience unique

La marche vers le Piton est joyeuse. Nous sommes un peu plus d’une dizaine de personnes. Stéphane est un excellent guide. Variant les moments de marche silencieuse et d’explications sur ce lieu, il nous parle des “Gardiens”, des “Silencieux”, le peuple invisible qui vit au Piton Tortue. Avant d’entrer au coeur du lieu, nous enlevons nos chaussures. Le sol est tapissé de mousse verte, très agréable pour les pieds. A d’autres endroits, le sol est boueux , quel ravissement de retrouver la sensation enfantine de patauger pieds nus dans la boue ! Ce lieu, au coeur de la nature “sauvage” de l’île est apaisant. On s’y sent enveloppé comme dans un cocon…peut-être même presque comme quand nous étions encore bébé, dans le ventre de notre maman. Tous en fil indienne, nous suivons vaillamment Stéphane qui connait le site par coeur. Des joies pures de l’enfance me reviennent en mémoire.

Cartographie du lieu et observations

Sur le site Internet pitontortue.re, Stéphane Gilles recense des observations très précises du lieu. A bien y regarder, c’est un monde fascinant qui se déploie avec ses codes, ses découvertes, ses fouilles, ses habitants…

« Sur les cartes d’observations du Piton Tortue, on en dénombre neuf [gardiens]  principaux : le Veilleur-Couché, le non-identifié, le Géant, la Tortue, le Mastodonte, le Moine, le Dragon, le Marron et les Gémeaux. Chaque gardien veille sur une zone circulaire d’environ 150 mètres de diamètre. Il nous paraît toujours figé. En vérité, j’ai pu l’observer sur une année, il se déplace en boucles, dans le sens des aiguilles d’une montre, du centre vers la périphérie et inversement. » S. Gilles, Carnet IX (2009).

Le mastodonte

Un lieu qui stimule les imaginaires, les imaginaires sont nos racines

Pour Stéphane Gilles, ce lieu stimule les imaginaires. Le Piton Tortue est l’occasion de faire plaisir et de se faire plaisir. Cela le rend heureux de faire découvrir ce lieu à des visiteurs qu’il appelle “les observateurs”

“J’aime marcher pieds nus et faire marcher pieds nus, raconter et faire nous souvenir de nos histoires” confie-t-il.

“Nous sommes les enfants de la Terre et elle est heureuse de nous voir là”.

“Le Piton Tortue nous rappelle que la Terre est notre jardin, c’est l’Eden. Nous avons perdu notre vision. Mais le Jardin d’Eden est toujours là, nous l’avons rêvé et nous ne l’avons quitté, c’est notre regard qui a changé.

“Nous sommes les jardiniers de la Terre, à nous de bien jardiner.”

Pour toutes demandes de découvertes du Piton Tortue, rendez-vous sur le site www.pitontortue.re

Salima Cosadia est la fondatrice d’ “Un Autre Regard Sur Notre Monde”. 

Passionnée par les technologies de l’information et de la communication, elle en fait son métier. Aujourd’hui, elle accompagne les entreprises dans le domaine de la veille de l’information et la stratégie de contenu.

Sa fibre humaniste conjuguée à sa passion du monde digital la conduit tout naturellement à créer ce média “Un autre regard sur notre monde” qui valorise les initiatives pour la Terre et le mieux-être humain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here